29/05/2014

PTB: Peter Mertens reçu par Bart De Wever : « Des solutions soci ales pour tous les Belges, pas de division »

sd
 
Sent: Wednesday, May 28, 2014 5:44 PM
Subject: Peter Mertens reçu par Bart De Wever : « Des solutions sociales pour tous les Belges, pas de division »
 
 

Peter Mertens, président du PTB, a été reçu cet après-midi par l’informateur Bart De Wever. Inhabituel dans le paysage politique belge, puisque le PTB n’est ni un parti néerlandophone, ni francophone, mais bien un parti national. Peter Mertens à apporté à Bart De Wever – qu’il connaît bien au conseil communal d’Anvers – le message de nos 250.000 électeurs aux quatre coins du pays : pour une taxe des millionnaires, le droit à la prépension et la lutte contre le chômage des jeunes.

Peter Mertens a transmis à Bart De Wever cet après-midi le message que va porter la nouvelle fraction parlementaire du PTB, composée des deux députés fédéraux fraichement élus, Raoul Hedebouw et Marco Van Hees, à savoir celui des plus de 250.000 électeurs à l’occasion du scrutin du 25 mai dernier.

« La priorité de nos électeurs est de combattre le fossé entre les riches et les pauvres. C’est une demande très forte qui a été soutenue par une grande partie de la population pendant la campagne, celle d’une taxe des millionnaires. Cela doit selon nous figurer parmi les changements importants des politiques des autorités publiques dans les prochaines années, explique Peter Mertens. Il s’agit d’une demande radicale démocratique pour une meilleure répartition des richesses. De plus, cela permettra d’investir dans l’emploi, l’enseignement, les pensions, les logements, l’énergie. Toutes des questions qui touchent la population au quotidien. »

Le deuxième axe mis en avant par le président concerne les prépensions et l’emploi des jeunes. « Il faut faire quelque chose pour le droit à la prépension : c’est un point important pour de nombreux travailleurs, qui sont épuisés par le travail. Il y a une forte inégalité face à l’espérance de vie, en fonction de la lourdeur et la pénibilité du travail. Les travailleurs les plus âgés qui le veulent doivent pouvoir s’arrêter de travailler plus tôt. Et couplé à cela, nous devons offrir un emploi à tous ces jeunes qui ne demandent qu’une chose, c’est de travailler. »

Enfin, Peter Mertens a défendu que les préoccupations des Belges et les solutions qu’ils proposent sont les mêmes au nord, au centre et au sud du pays. « C’est ce qui ressort de l’enquête que nous avons réalisé auprès de plus de 40.000 Belges au début de la campagne électorale. Dans ce cadre, nous ne sommes pas pour une nouvelle réforme institutionnelles. Commençons par prendre en compte les choses qui sont communes à toute la population du pays, de Liège à Anvers ou de Namur à Genk. Des solutions sociales pour tous les belges, pas de division », conclut Peter Mertens.

20:46 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.