29/05/2014

PTB: Demander un recomptage à Charleroi ? De Kafka à un parleme nt wallon juge et partie.

sd
 
From: axelbernard
Sent: Thursday, May 29, 2014 12:58 PM
Subject: Demander un recomptage à Charleroi ? De Kafka à un parlement wallon juge et partie.
 
 

14 voix! La liste PTB-go ! a manqué le siège régional de la circonscription de Charleroi pour 14 voix. Germain Mugemangango, tête de liste régionale pour cette élection, a dès lors entamé une démarche pour aboutir au recomptage des voix pour la circonscription de Charleroi. Après une série de démarches dignes de Kafka, il semble que ce sera le Parlement wallon, nouvellement constitué qui est seul compétent pour vérifier la validité de son élection. « En voilà un drôle d'arbitre, qui est à la fois juge et partie », soulève Germain Mugemangango.

La tête de liste PTB-go! revient sur les raisons et les démarches entreprises : « Ce qui nous importe, c'est de pouvoir recompter les voix non valables de la circonscription de Charleroi car l'interprétation trop restrictive de certains bureaux de vote peut nous avoir fait perdre quelques voix. 21.385 bulletins de vote ont été déclarés blancs ou nuls (8,65% du suffrage). Ce qui est particulièrement important. Nous nous sommes donc adressés dans un premier temps au Bureau électoral de la circonscription de Charleroi. La présidente du Tribunal de Première Instance de Charleroi qui dirige ce Bureau électoral nous a répondu qu'à leur niveau, les opérations électorales étaient clôturées et que seul le Parlement wallon, nouvellement composé, serait compétent pour juger de la validité des élections de ses membres. »

Germain Mugemangango poursuit : « Nous nous sommes ensuite adressés au Ministère de l'Intérieur chargé d'organiser les élections sur l'ensemble du pays. On nous a conseillé d'introduire dare-dare une réclamation au Bureau électoral principal provincial du Hainaut à Mons. » « Nous nous y sommes directement rendu et y avons rencontré des gens charmants, commente la tête de liste. Pour finalement les entendre se déclarer incompétents. Il semblerait en effet que seul le Parlement Wallon peut statuer sur ce type de recours. »

« Nous allons le faire bien sûr. Nous estimons logique ce droit au recomptage, explique Germain Mugemangango. Mais c'est une démarche un peu étrange. On nous invite à faire un recours au Parlement Wallon nouvellement élu, un recours qui peut aboutir à changer sa composition. En effet, le recomptage des votes nuls peut aboutir à ce que nous ayons un, voire deux élus que nous prendrons aux autres partis. Ils n'ont donc aucune raison de nous accorder ce droit. Notre demande de recomptage place le Parlement Wallon dans une double position de juge et partie. »

Le PTB estime que ce combat pour obtenir cet élu wallon à Charleroi mène finalement à un débat plus large sur la démocratie électorale. « Le découpage électorale pour la Région Wallonne et le mécanisme de l'apparentement mènent à des situations étranges » commente le président du PTB à Charleroi « Lors de ce dernier scrutin les résultats du PS et du CDH sont en baisse et pourtant ils héritent tout deux d'un siège en plus. Le PS fait 38 % des voix au niveau régional mais accapare 53 % des sièges. » Et de conclure « il vaudrait mieux adopter le système en vigueur en Flandre avec une seule circonscription par province. De plus, une suppression du seuil de 5 % respecterait bien plus la proportionnalité que le système actuel. » Tags:

20:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.