23/04/2012

Elections en FRANCE: rien n' est encore joué définitivement, mais déjà le danger fasciste ...

 
 
Elections en FRANCE: rien n' est encore joué définitivement, mais déjà le danger fasciste ...
 
Il n’ aura pas fallu 24 heures, pour que les instituts de sondages et les médias pourris du capitalisme, tant en FRANCE qu’en BELGIQUE, remettent les fascistes du Fn au goût du jour.
 
L’aubaine: le score important du Fn... Le but: les prochaines législatives tant en FRANCE qu’en BELGIQUE.
 
Les sondages et médias ont tout fait pour fabriquer ces résultats: un chouchou de droite Sarko, un chouchou de gauche Hollande (il y a quelque 2 ans, ils nous présentaient Dsk, mais hélas pour eux ...!). Et les faschos pour jouer la balance.
 
Bons résultats pour la Le Pen (?) Mauvais résultat pour Mélenchon du Front de Gauche (?).
 
C’est à voir. Ils donnaient au début, moins de 5 % à Mélenchon qui a doublé le score en une seule campagne électorale. Même s’il a bénéficié de l’ appui du Pcf, le FG n’ a pas quelque 30-40 ans d’existence. Le Parti de Mélenchon existe seulement depuis quelque 2-3 ans, depuis la dissidence de ce dernier à l’égard du Ps français. Seuls à gauche, Mélenchon et ses alliés ont apporté quelque chose dans cette campagne et le combat est loin d’être terminé. Ce n’ est pas un échec, c’ est un bon début, un bon départ, qui laissera des traces.
 
Pour en revenir en BELGIQUE, le fameux Benjamin Maréchal animait toute son émission matinale ce lundi-matin Télé Vivacité et radio en donnant la parole aux sympathisants et électeurs du Fn qui ont ainsi été tirés de leurs cartons.
 
Le but présenter le Fn comme un parti crédible, désormais respectable, et comme les autres... L’emmerde, les arguments, les motivations, les circonstances sont exactement les mêmes que  ceux qui dans les années ‘30 votaient pour les rexistes et Léon Degrelle.
 
Quelques différences minimes: les Juifs (responsables de tous les maux) et les communistes (dangereux et vendus à l’étranger) sont remplacés par l’immigration, principalement arabe.
 
On nous parle aujourd’hui des “valeurs” de l’ extrême-droite...
 
C’est une honte, un véritable outrage, pour tous ces BELGES (et ces FRANCAIS...) qui ont combattu le fascisme depuis 1936 en Espagne (et même dans la HONGRIE de Horthy d’où nous viennent certains Sarkozy père et fils), qui sont tombés lors de l’invasion nazie, qui ont combattu les armes à la main dans les rangs de la Résistance, qui ont péri devant les pelotons d’ exécution (dont ces milliers de communistes qui appartenaient au “Parti des fusillés), ces juifs, handicapés, tziganes et ces opposants politiques qui sont partis en fumées dans les camps de concentration ...
 
En FRANCE, il faut battre Sarkozy et sa nounou Marine Le Pen et en BELGIQUE les travailleurs et les vrais belges ne doivent pas mordre à l’hameçon fasciste nouvelle mouture. Sarkozy fait partie de la droite extrême et LE PEN de l’ extrême-droite. Cherchons bien, il n’ y a pas beaucoup de différence ...
 
Les élections présidentielles françaises, depuis le début, n’ont été qu’une immense farce organisée et téléguidée, orchestrée par les instituts de sondage et les médias.  Les dés ont été pipés depuis le début, même si finalement Hollande pourrait l’emporter. Le capitalisme restera, après avoir changé un peu les meubles ...
 
RoRo
 
 
 
 

22:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

FRANCE: FRONT CONTRE FRONT

 
 
 
From: FISCHER BERNARD
Sent: Monday, April 23, 2012 7:32 PM
 
Subject: FRONT CONTRE FRONT
 
FRONT CONTRE FRONT
Les mêmes causes produisent toujours les mêmes conséquences. La crise économique de 1929 provoquait la montée du fascisme en Allemagne. La crise des dettes souveraines provoque la montée de l’extrême droite dans tous les pays de la vieille Europe. Il est encore fécond le ventre d’où sortait la bête immonde.
1981, 1988, 1995, 2002, 2007, 2012, les présidents changent mais le Front National est toujours au centre de la vie politique française.
Le Pen et Sarkozy, le Front National et l’UMP, c’est blanc bonnet et bonnet blanc, c’est l’original et la copie, c’est l’extrême droite et la droite extrême, c’est le racisme, la xénophobie et l’islamophobie, l’électorat du Front National et de l’UMP sont exactement identiques.
Sarkozy mettait au centre de la campagne électorale la guerre des civilisations et l’instrumentalisation de l’invraisemblable vrai faux attentat d’al Qaïda à Toulouse. Sarkozy prévoyait tout sauf un tout petit détail, l’exploitation de cette super production médiatique ne lui profitait pas, elle profitait à Le Pen, les électeurs communs du Front National et de l’UMP préfèrent toujours l’original à la copie.  Dans le département du Vaucluse, Le Pen et Sarkozy sont tous les deux presque à égalité à 27 % des voix et Hollande arrive en troisième position à 23 % des voix.
Mélenchon mettait au centre de la campagne électorale la lutte contre le Front National. En ce sens, Mélenchon, c’est l’anti Mitterrand. Mitterrand fabriquait il y a trente ans l’obscénité médiatique du Front National pour des raisons de politique politicienne intérieure française de division de la droite. Trente ans plus tard, pour la première fois, un leader politique national attaquait le Front National. Mélenchon avait raison.
L’ascension du Front National culminait une première fois en 1998. Elle mettait à l’ordre du jour la réalisation d’alliances et de majorités du Front National et de l’UMP dans un certain nombre de conseils régionaux. La scission entre Le Pen et Mégret en 1999 mettait provisoirement un terme à cette ascension. Les élections présidentielles de 2002, 2007 et 2012 ouvrent une nouvelle séquence de cette ascension. Elle mettra à l’ordre du jour des élections législatives de juin 2012 la réalisation de candidatures communes et de désistements réciproques entre le Front National et l’UMP.
La campagne du Front de Gauche contre le Front National était au centre de la campagne électorale pour le premier tour des élections présidentielles. Il faut des candidatures communes du Front de Gauche, du NPA et du mouvement des indignés aux élections législatives de juin 2012.
Bernard Fischer 
 
 

22:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Le combat continue, ce n' est qu'un début ...!

 
 
Le combat continue, ce n' est qu'un début ...!
RoRo
B6180 Courcelles
 
 
mélenchonmerci57_n

21:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

22/04/2012

Au CANADA aussi: Les communistes canadiens exigent le gel des prix du pétrole pour éviter une crise économique encore plus violente

Au CANADA aussi: Les communistes canadiens exigent le gel des prix du pétrole pour éviter une crise économique encore plus violente
 
 
 
Sent: Wednesday, April 18, 2012 2:36 AM
Subject: Fr+Engl-Esp - Les communistes canadiens exigent le gel des prix du pétrole pour éviter une crise économique encore plus violente
 

Les communistes canadiens exigent le gel des prix du pétrole et des combustibles pour éviter un approfondissement de la crise économique.
La hausse de prix du pétrole entraîne la hausse de tous les prix (chauffage, transports, fertilisants, aliments, plastiques, produits manufacturés, etc.).  Le gouvernement canadien doit imposer le gel du prix de l'essence et du combustible.

Reconstruction communiste Canada - Unité et lutte contre la crise, le fascisme et la guerre - pueblo@sympatico.ca

Canadian Communists demand the freezing of oil and fuel prices to avoid a deepening of the economic crisis.
The rise in oil prices drives up all prices (heating, transportation, fertilizers, food, plastics, manufactured products, etc..).
The Canadian government must impose the freeze on gasoline prices and fuel.
Communist Reconstruction Canada - Unity and Struggle against the crisis, fascism and war - pueblo@sympatico.ca

Los comunistas canadienses exigen la congelación de los precios del petróleo y combustible para evitar una profundización de la crisis económica.  El aumento de los precios del petróleo hace subir los precios (calefacción, transporte, fertilizantes, alimentos, plásticos, fabricación, etc.). El gobierno de Canadá debe imponer la congelación de precios de la gasolina y el combustible.
Reconstrucción Comunista Canadá - Unidad y lucha contra la crisis, el fascismo y la guerra - pueblo@sympatico.ca
 
 

12:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Mais qui est donc ce Fançois HOLLANDE ?

Mais qui est donc ce Fançois HOLLANDE ?
 

C’est dans “SOLIDAIRE” hebdo du Ptb+

France :: François Hollande : ses idées, ses conseillers

Bien sûr, Sarkozy doit être battu. Arrivé au pouvoir en 2007, il a creusé les inégalités en France et a fait alliance avec Angela Merkel pour imposer une politique d’austérité à toute l’Europe. Mais, si François Hollande est élu, que nous réserve-t-il, lui dont le slogan est « Le changement c’est maintenant » ?

David Pestieau
 

François Hollande au prestigieux King’s College à Londres. Le candidat se veut rassurant envers les banquiers et les grandes entreprises. Il a affirmé que « ses vues en faveur d’une régulation plus importante du secteur financier étaient similaires à celles de tous les autres présidentiables français, Nicolas Sarkozy inclus ». (Photo Flickr, François Hollande)

« On espère beaucoup une alternance politique en France en 2012, en 2013 en Allemagne, et en 2014 une élection européenne qui changera la donne » déclarait à la Libre Belgique Paul Magnette (PS) en janvier dernier. Sauf énorme surprise ce 22 avril, le second tour de la présidentielle française (qui aura lieu le 6 mai) devrait bel et bien se jouer entre Nicolas Sarkozy et le candidat du PS, François Hollande.

« Le changement c’est maintenant » ?

Côté pile : François Hollande aime fustiger dans ses discours la « finance folle » et les « privilèges », et montre ainsi un visage de gauche forte. Côté face : à l’étranger, le candidat veut surtout rassurer la finance, et explique que ses mesures ne sont pas plus à gauche que celles de Barack Obama.

Le quotidien britannique The Guardian a réalisé une interview de Hollande publiée sous le titre « François Hollande cherche à rassurer le Royaume-Uni et la City ». Les conclusions sont révélatrices :
« Hollande a repoussé à Londres les peurs de la droite selon lesquelles il serait dangereux pour la City. Il a déclaré qu’il n’était pas “agressif”, ni perçu en France comme étant très à gauche, et que son penchant pour la régulation financière n’était pas plus prononcé que celui de Barack Obama lors de son discours d’investiture au Congrès. “Vous pourriez dire qu’Obama et moi avons les mêmes conseillers.” Il a ajouté que ses vues en faveur d’une régulation plus importante du secteur financier étaient dans la ligne de l’“opinion publique” en Europe et étaient similaires à celles de tous les autres présidentiables français, Nicolas Sarkozy inclus. (...) Son projet est plus modéré que ceux de tous les candidats socialistes avant lui, et ne contient aucune des promesses traditionnelles de la gauche d’augmenter les salaires, mais envisage en revanche de freiner le déficit public. Sa mesure la plus concrète sur les banques — une loi pour séparer leur activité de prêt de leurs “opérations spéculatives” — est déjà envisagée au Royaume-Uni et aux États-Unis. »1

François Hollande avait par ailleurs provoqué le débat en prenant une position à l’allure radicale : taxer à 75 % les revenus au-dessus d’un million d’euros. Le journaliste Paul Goossens est revenu récemment sur cette mesure, raillant sa portée purement symbolique : « Après Barack Obama, c’est au tour de François Hollande d’annoncer son intention de limiter les privilèges des super-riches. Mais si les 75 % d’imposition sonnent bien, ils n’ont rien de vraiment ambitieux. Seul le club huppé des 5 000 personnes qui gagnent plus de 1 million d’euros par an est visé, soit à peine 0,01 % de la population française. Et encore : ne serait imposée à 75 % que la part de leur revenu qui dépasse le million d’euros. Cela ne permettrait ni d’endiguer le déficit budgétaire ni de fonder une société plus égalitaire : il s’agirait surtout, et c’est bien regrettable, d’un geste symbolique. »2

Un tournant européen ?

Les socialistes européens défendent également l’idée que François Hollande va renégocier les traités européens imposés par le duo Merkel-Sarkozy. Pourrait-il être à l’origine d’un changement radical d’orientation de la construction européenne ? Pas vraiment.

Un récent traité impose, par exemple, une politique du zéro déficit d’ici 2016-2017, ce qui promet d’étrangler budgétairement les États. Hollande s’y opposerait-il ? Non. Dans un interview au magazine allemand Der Spiegel, Hollande affirme d’ailleurs qu’il est favorable aux sanctions automatiques contre les États, « nécessaires » en cas de déficits publics, et souhaite ainsi inscrire une « règle d’or » budgétaire gravée dans la loi, afin de « réduire d’année en année le déficit public pour en arriver à un budget équilibré en 2017 ».3

En réalité, Hollande ne souhaite pas une « renégociation totale » du dernier traité mais seulement « l’ajout au traité existant d’une clause au sujet de la croissance économique ».

Les partis socialistes européens ont d’ailleurs expliqué qu’ils prennent en exemple... les États-Unis : « Aux États-Unis, également exposés à un deuxième tour de récession et avec une dette publique plus importante que dans la zone euro, Obama a réagi avec un plan de 450 milliards de dollars en faveur de l’emploi. »4

Ce qui manque donc, selon le PS, c’est un « plan Obama européen », c’est-à-dire combiner austérité et aide aux entreprises privées, comme cela s’est fait aux États-Unis. Cette aide ne concernerait pas les services et entreprises publics. On ne touche donc à rien de fondamental dans l’orientation de l’Union européenne : le Parti socialiste continue à soutenir la Stratégie Europe 2020, qui passe, au service du profit, par une attaque sur les salaires et les conditions de travail. Le tout dans le respect de la sacro-sainte « concurrence libre et non faussée », qui empêche toute intervention de l’État dans les secteurs clés de l’économie et pousse à la libéralisation des services publics. 

Le changement qu’Hollande pourrait amener serait marginal. Les jeunes et le monde du travail devront certainement reprendre la rue pour imposer un vrai changement populaire.

1. The Guardian, 14/02/12 • 2. De Standaard 9/03/12 • 3. L’Humanité, 19/03/12 • 4. Communiqué du 30 septembre 2011 du groupe Socialistes et Démocrates au Parlement européen.

 

« Dis-moi qui te conseille et je te dirai qui tu es »

Une campagne présidentielle se joue en équipe. Celle de François Hollande arbore les couleurs du Medef (organisation patronale française, l’équivalent chez nous de la FEB). Petit tour d’horizon des joueurs sur le terrain.

Pierre Moscovici (directeur de campagne)


Ex-ministre en charge des Affaires européennes dans le gouvernement de Lionel Jospin, Pierre Moscovici est vice-président du Cercle de l’Industrie. Ce lobby, qui représente les intérêts des trusts français à l’échelle européenne, a été créé en 1993 par Raymond Lévy, alors président de Renault, et Dominique Strauss-Kahn, qui venait tout juste de quitter le ministère de l’Industrie et du Commerce extérieur. Partenaire du Medef, de l’Institut de l’entreprise et de la Table ronde des industriels européens, le Cercle de l’Industrie compte notamment dans son conseil d’administration :
• Benoît Potier, PDG d’Air Liquide, administrateur de Danone et de Michelin, vice-président de la Table ronde des industriels européens ;
• Louis Gallois, PDG d’EADS et administrateur de Michelin ;
• Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain et administrateur de Veolia Environnement ;
• Pierre Gadonneix, président d’honneur d’EDF, ex-administrateur de France Télécom, Elf-Erap, Usinor, Renault ;
• Bertrand Collomb, administrateur des sociétés Total, DuPont et Reuters Founders Share Company, conseiller de la Banque de France, président d’honneur de Lafarge et ex-vice-président d’Unilever.

Michel Sapin (responsable du projet présidentiel)

Ancien ministre délégué à la Justice (1991-92), ministre de l’Économie et des Finances (1992-93), et ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l’État (2000-02), Michel Sapin pourra, en cas de victoire à la présidentielle, s’appuyer sur ses ex-conseillers : Thierry Aulagnon (directeur de cabinet à Bercy), membre du comité de direction de la Société générale ; Éric Lombard (conseiller technique à Bercy), président de BNP Paribas Cardif et du Groupement français des Bancassureurs ; quant à Godefroy Beauvallet (conseiller e-Government au ministère de la Fonction publique), il dirige actuellement le Fonds Axa pour la recherche.


Les conseillers économiques de François Hollande


Elie Cohen
Directeur de recherche au CNRS et à Sciences Po, il est aussi administrateur des firmes EDF Energies Nouvelles, Steria et PagesJaunes, ex-administrateur d’Orange et Vigeo.

Jean-Hervé Lorenzi
Professeur à l’Université Paris-Dauphine, actuel administrateur de BNP Paribas Assurances, de la Compagnie financière Edmond de Rothschild et membre du conseil d’orientation de l’Institut Montaigne, think tank libéral.

Jean-Paul Fitoussi
Président de l’Observatoire français de la conjoncture économique (OFCE), membre du Conseil d’analyse économique auprès du Premier ministre, il est aussi administrateur du trust financier italien Sanpaolo IMI, de Telecom Italia et de Banca Sella Holding.

Emmanuel Macron
Associé-gérant chez la banque Rothschild & Co.

Stéphane Boujnah
Patron de la branche française du groupe financier espagnol Santander.


Ces données sont reprises d’un article de Geoffrey Geuens paru sur le site de Joli Mai sous le titre « François Hollande et le monde des affaires ». Voir
www.jolimai.org.
Pour en savoir plus sur les travaux de Geoffrey Geuens, lire La finance imaginaire. Anatomie du capitalisme : des « marchés financiers » à l’oligarchie, Aden, 2011. À commander sur www.ptbshop.be.

12:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

« Rien n’arrête un mouvement dont le temps est venu….. » c7d9

Sent: Saturday, April 21, 2012 8:26 PM
 
Subject: « Rien n’arrête un mouvement dont le temps est venu….. »
 
 
melenchon-marine-le-pen-des-paroles-et-des« J’ai fait de mon mieux, j’ai fait de tout mon cœur, et je me tiendrai au poste de combat que l’on me confiera demain. »
Voilà tout est dit ou presque, nous pouvons et devons être joyeux, nous ne savons pas encore jusqu’où ira  l’insurrection citoyenne qui a commencé sur les places des grandes villes, et des patelins. Nous ne savons pas si cette vague populaire qui redonne du rouge au rassemblement de la gauche se retrouvera dans les urnes dimanche soir !
Mais une chose est d’ores et déjà acquise, nous ne marchons plus la tête baissée ! L’arrogance de ces gens-là est une blessure dont nous avons déjà guéri !
Remercions nous nous même, d’avoir grandi ensemble durant cette longue campagne, d’avoir ramené sans autre précaution la politique à son contenu !
Félicitons nous, nous même  d’avoir balayé les débats pourris du halal, de la civilisation prétendue, du hachich, et des frites molles !
Oui nous avons tous gagné conte la peur qui empêchait de porter le débat là où il est : le partage des richesses !
Qui  à gauche aujourd’hui peut argumenter sans baisser les yeux  contre le smic à 1700 euros ?
Qui à gauche ne voit pas la nécessité de rembourser les soins médicaux à 100%
Qui ne comprend pas, à gauche, que les travailleurs sans papiers sont ici chez eux ! Parce que tout simplement ils n’ont pas d’ailleurs. Qui ?
Qui à gauche, ne veut pas de la planification écologique, du service public de la petite enfance, de la titularisation des précaires de la fonction publique, de la réquisition des  logements vides, de la création immédiate de 15000 postes d’enseignants !
Qui  à gauche ne peut être en accord avec le cœur de notre programme : l’humain d’abord !
Pas un, pas une, aucun ne répondra à nos propositions ; infaisable, irréaliste, populiste, démagogique…  voilà leurs mots d’esquive, leur tactique d’évitement, leurs feintes magiques !
Mais dégagez, vous qui refusez de débattre, d’argumenter, de convaincre, débarrasser le décor politique de votre présence, déblayer nous de votre suffisance incapable, si vous ne savez pas faire nous on peut !
Allez-vous en Tous !imagesCAF0MNDA
Votre discours politico-médiatique est une caricature de la propagande à l’ancienne ! Vous voulez encore et  toujours nous faire peur, indigent de Morand qui titre la menace le Pen ! Vous voulez nous faire peur, funestes du nouvel observateur, qui éditez un tract  honteux pour trouver mille fausses raisons de ne pas voter Front de Gauche !
Chiens scrofuleux du système pourri qui vous nourrit, vous faites de ces quatre derniers jours une campagne acharnée contre Jean Luc Mélenchon, campagne réfléchie, organisée, méthodique, qu’en trente années  vous n’aviez jamais osé contre les Le Pen  père et fille !!!
Pétochards, poltrons, syndicat de chiffes et de paniquards, regardez bien notre force retrouvée, voyez nos sourires et nos larmes,  contemplez comme on est beaux !
Nous n’avons plus peur, nous n’aurons jamais plus peur !
Pour commencer, demain nous allons battre la droite et  administrer à la truie qui chante la plus sévère des  déculottées, nous allons la mettre loin derrière, loin, pour  qu’elle ne puisse jamais plus nuire, pour qu’elle ne  serve plus jamais de chienne de garde à  votre système !
Dans la même foulée nous allons nous débarrasser des nains du Crillon, dehors vampires, voleurs, pickpockets, spoliateurs siphonneux !
Allez ouste ! Dégagez dès dimanche !
Dès dimanche nous  pouvons leur offrir la surprise de leur vie ! Leur faire payer en une journée leur semaine de mensonges et de désinformations !
Les lecteurs du quotidien sud-ouest, qui n’est jamais en reste, ne sauront rien, du meeting de la porte de Versailles, qui n’a pas existé pour les grands professionnels de ce journal, ils liront par contre que Jean Luc Mélenchon est un adepte de la terreur !
Rien que ça !
 velvet-revolutionEt que le front de gauche est xénophobe !!!
Les règles de la campagne électorale ne nous  autorisent pas à un droit de réponse, l’insurrection citoyenne doit passer des places aux urnes !
Nous pouvons le faire, nous allons le faire !
Votez, Votez, Votez !  Allez remplissez les urnes de notre fierté retrouvée, osez le changement dès dimanche !

 

12:04 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

BRUXELLES: Violences policières à Zaventem : la ministre Milquet n'est pas au courant !

 
 

Et le Premier ministre “socialiste” Di Rupo Ier, il en pense quoi ???

Chasse gardée du Centre”démocrate” “humaniste” (Cdh) et des “réformateurs” “libéraux” et pro-sionistes du Mr, sans doute (???)
 
RoRo

 

Bienvenue en Palestine : violences policières,... la ministre n’est au courant de rien.

EnvoyerImprimerPDF
AddThis Social Bookmark Button

Voici la question posée hier par Zoé Genot, députée fédérale ECOLO en Commission de l'Intérieur de la Chambre à la ministre Joëlle Milquet

19 Question de Mme Zoé Genot à la vice-première ministre et ministre de l’Intérieur et de l’Égalité des chances sur "l’action policière vis-à-vis des participants à la mission ’Bienvenue en Palestine’" (n° 11011)

19.01 Zoé Genot (Ecolo-Groen) : Monsieur le président, madame la ministre, ce dimanche, de nombreux citoyens ont désiré prendre l’avion à destination de Tel-Aviv afin de participer à l’action "Bienvenue en Palestine" et notamment de participer à l’inauguration d’une école internationale à Bethléem.

Il avait été décidé de passer par Tel-Aviv du fait de la facilité à accéder aux territoires occupés palestiniens plutôt que de passer par la Jordanie. Malheureusement, ils ont été empêchés de réaliser cette mission à cause de refus formulés par les compagnies aériennes qui avaient reçu une liste noire de noms de personnes qui ne pouvaient accéder au territoire israélien.

Cette attitude de la part de l’État d’Israël est scandaleuse et doit être dénoncée. Dans un courrier rédigé par le premier ministre israélien aux militants pacifistes, il se targue d’être la seule démocratie au Moyen-Orient. Il oublie cependant de dire qu’il est un État qui en occupe un autre, qu’il colonise impunément et méprise totalement le droit international.

Depuis quand les frontières d’Israël commencent-elles à l’aéroport de Bruxelles-National ? Comment peut-on tolérer encore une telle attitude de la part de cet État ?

Ma collègue Juliette Boulet interrogera le ministre Reynders, responsable des Affaires étrangères, sur cette attitude de l’État israélien vis-à-vis de nos compatriotes. Ces citoyens belges ont été empêchés de prendre leur vol par les compagnies aériennes, qui se sont vues communiquer des listes de personnes non grata en Israël, donc en Palestine.

Madame la ministre, j’aimerais étudier avec vous deux problèmes.

Le premier consiste en l’élaboration d’une liste noire de nos concitoyens : la police belge a-t-elle été en contact avec les autorités israéliennes au sujet de cette mission ? La police belge a-t-elle collaboré à l’élaboration des listes de personnes participant à cette mission ? Dans la négative, une autorité étrangère doit avoir effectué cette enquête, probablement sur notre territoire, ce qui est insupportable et illégal. Une enquête belge est-elle ouverte sur cette enquête illégale menée par les autorités israéliennes sur notre territoire pour identifier les participants à la mission ?

Le deuxième aspect concerne l’attitude de la police durant la journée de dimanche. Si nous relevons les réactions aux actions de la police, l’Union des Progressistes juifs de Belgique a, par exemple, communiqué : "Nous nous inquiétons en particulier de l’attitude violente et complice de la police belge à l’aéroport de Zaventem, agissant ainsi comme force supplétive et ’déterritorialisée’ de l’armée israélienne".

L’Union des Progressistes juifs de Belgique poursuit : "Cette pratique revient à installer des check-points, tels qu’ils existent dans les territoires palestiniens occupés, au cœur même de l’Europe. Il s’agit pour les autorités israéliennes d’enclaver la Palestine et de la priver de tout moyen de communication autonome avec le monde".

J’aurais donc voulu savoir qui avait coordonné cette action policière, qui a donné les instructions de disperser le sit-in, d’arrêter certains manifestants. Quelle évaluation a été faite de cette action policière à l’aéroport ce dimanche ? Merci.

19.02 Joëlle Milquet, ministre
: Très honnêtement, une grande partie de vos questions relève du ministre des Affaires étrangères. Il y a notamment une question demain à ce sujet en séance plénière.

En ce qui me concerne, je viens de recevoir votre question, donc je n’ai pas tous les éléments. Ce que je sais, d’après les informations que je possède, c’est que la police n’a jamais rien commandité ou organisé en termes de liste. C’est la société de transport aérien qui a refusé de donner des tickets, ce qui est son droit commercial. Sur base de quel ordre ou sur base de quelle liste faite par les autorités officielles ou par elle-même ? Cela reste à voir, je n’ai pas d’éléments. Simplement, cette société n’a pas désiré vendre des tickets à un certain nombre de personnes dont les noms, étaient apparemment inscrits sur une liste, qu’elle a elle-même organisée ou pas.

Au niveau belge, nous n’avons rien eu à voir ni avec la liste, ni avec la décision, ni quoi que ce soit. La police ne serait apparemment intervenue que dans la mesure où, dans le hall, certaines personnes étaient venues pour supporter ceux qui devaient partir et qu’à un moment donné, il y a peut-être eu quelque trouble de l’ordre public, je n’en sais rien. En tout cas, sur tous les éléments en amont, la police n’a absolument rien à voir.

J’ai demandé des éléments et j’ai des questions aussi pour le ministre des Affaires étrangères. Quand j’aurai plus d’éléments concernant l’action de la police en tant que telle, limitée au maintien de l’ordre dans le hall, je vous les donnerai. Peut-être dès demain.

19.03 Zoé Genot (Ecolo-Groen) : Ce ne sont pas les compagnies aériennes qui ont décidé d’un coup de ne plus vendre de tickets. C’est leur métier de vendre des tickets d’avion ! Non, c’est l’autorité israélienne qui a communiqué une liste de personnes qu’elle ne souhaitait pas voir arriver sur son territoire. Le problème que ceci me pose est le suivant : comment a-t-elle constitué cette liste ? J’ai l’impression que l’établissement de cette liste a été rendu possible grâce à une enquête illégale qui s’est déroulée sur notre territoire. Je souhaiterais qu’une enquête belge soit effectuée à ce sujet.

Deuxièmement, j’en viens à l’attitude policière. Je suis un peu étonnée que vous ne sachiez pas me dire qui a coordonné cette action policière. En effet, dans les différents articles que je lis, on parle de la police fédérale, qui est sous votre autorité. Je suis assez étonnée que vous n’ayez pas reçu de petit compte rendu de ce qui s’est passé. En effet, dès dimanche, la violence de l’action était montrée dans divers médias. Je pensais que vous demanderiez un rapport sur les faits. Je vous réinterrogerai afin d’obtenir un rapport détaillé sur le pourquoi de cette action particulièrement violente vis-à-vis des manifestants.

[Chambre des représentants – Commission de l’Intérieur - Réunion du 18 avril 2012 – Extrait du compte rendu intégral (CRIV 53 – COM 0456)]

Source : le blog de Zoé Genot.

Bref : la ministre Milquet ne sait rien ! Alors que sa police était présente, d'abord en civil, puis en uniforme, près des files d'embarquement dès 5 h 30 du matin, afin de réprimer toute forme de protestation des personnes qui ne pouvaient pas prendre l'avion. Alors que sa police est intervenue violemment contre quelques voyageurs qui s'étaient simplement assis par terre. Alors que les images de ces violences ont fait le tour du monde. Mais apparemment, cela n'a pas suffit pour que la ministre demande des explications à ses services policiers. Elle n'a probablement rien entendu non plus du passage à tabac et du recours à la force tout à fait disproportionné de sa police lorsque certains membres de la mission se sont rendus devant le ministère des Affaires étrangères, le jour suivant.

 

Mise à jour le Jeudi, 19 Avril 2012 18:00  
 
Sent: Thursday, April 19, 2012 7:46 PM
To: undisclosed-recipients:
Subject: Violences policières à Zaventem : la ministre Milquet n'est pas au courant !
 
Voici la question posée par Zoé Genot, députée fédérale ECOLO, hier en Commission de l'Intérieur de la Chambre à la ministre Joëlle Milquet et sa réponse.

Lire plus ici : http://goo.gl/aRWA6

--
Myriam

Ils peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maître du printemps.
Pablo Neruda

http://www.myriam-en-ebullition.be

Twitter : @Myriam_De_Ly

GSM : 0473 28 63 75
Fixe : 071 70 32 23

Adresse : Rue des Combattants, 65, 6020 Dampremy


12:04 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

13/04/2012

Lufthansa viole le droit international

 
 
 
 
 
Bravo, ça, c’ est la “Démocratie”, au sein du “Monde libre”... !
RoRo
 
 
 
Sent: Friday, April 13, 2012 9:45 AM
:
Subject: Lufthansa viole le droit international
 
 
Plusieurs dizaines de passagers ayant acheté un billet d'avion pour se rendre à Tel Aviv le dimanche 15 avril ont été avisés par la compagnie aérienne Lufthansa que leur réservation était annulée "sur ordre d'Israël".

Lire plus, ici : http://goo.gl/ie3gE

RV dans le hall de départ à Zaventem dimanche 15 avril, à 7 h du matin.


Myriam

Ils peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne seront jamais maître du printemps.
Pablo Neruda

http://www.myriam-en-ebullition.be

Twitter : @Myriam_De_Ly

GSM : 0473 28 63 75
Fixe : 071 70 32 23

Adresse : Rue des Combattants, 65, 6020 Dampremy
 
 

La compagnie Lufthansa viole le droit international

EnvoyerImprimerPDF
AddThis Social Bookmark Button

Commmuniqué de la mission Bienvenue en Palestine 2012

Plusieurs dizaines de passagers ayant acheté un billet d’avion pour se rendre à Tel Aviv le dimanche 15 avril ont été avisés jeudi par la compagnie aérienne Lufthansa que leur réservation était annulée, « sur ordre d’Israël ».
« Israël a produit une liste de noms de personnes auxquelles ce pays interdit l’entrée. Le vôtre est dessus, ce qui nous amène à annuler votre billet, et nous recréditons dans la foulée votre carte bancaire », ont ainsi déclaré des employés de Lufthansa à des voyageurs.

N’ayant pu discerner, dans les listes de voyageurs préalablement transmises à Israël par les compagnies aériennes, ceux qui avaient l’intention de participer à la mission Bienvenue en Palestine et de ceux qui n’étaient pas concernés, le gouvernement israélien, grand habitué des « dommages collatéraux » a apparemment décidé de les mettre en vrac sur sa liste noire. Au moins deux personnes non concernées par la mission, et ayant prévu pour leur part de séjourner en Israël, nous l’ont fait savoir dans la soirée de jeudi.

Les passagers des vols Lufthansa n’ont commis aucune infraction, et n’acceptent pas ces méthodes mafieuses, favorisées par les gouvernements complices de l’enfermement du peuple palestinien, tels que le gouvernement français et belge qui ont déconseillé à leurs ressortissants de ne pas participer à la mission.

C’est pourquoi, avec le soutien de nombreux amis, ils se présenteront, comme prévu, dans leurs aéroports d’embarquement, ce week-end, pour rappeler que la Cisjordanie, pas plus que le reste de la Palestine, n’appartient pas à Israël, et pour exiger le respect du droit international.

RV à Zaventem dans le hall du départ à 7 h au matin

 

 

 



20:56 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

10/04/2012

BELGIQUE: CHARLEROI: élections communales: Votre avis nous intéresse! Aidez-nous à remplir ce questionnair e...

 
Sent: Thursday, April 05, 2012 9:44 AM
 
Subject: Votre avis nous intéresse! Aidez-nous à remplir ce questionnaire...
 
 
 
 

Si vous souhaitez vous désinscrire : mail à charleroi@ptb (sujet : désinscrption)
Si vous ne parvenez pas à lire ce mail: veuillez cliquer ici

       
   
 

VOTRE AVIS

nous intéresse !

 
 

 
 

Charleroi Elections Communales 2012

 

Cher ami,
Chère amie,

 

En octobre ce sont les élections communales. Et le PTB (Parti du Travail de Belgique) souhaite connaître votre avis sur ce qui doit changer dans notre ville.

Est-ce que ce sont les ordures dans les rues ? Les taxes communales trop chères ? Ou encore, l’état des logements (sociaux) …. ? On se basera sur vos priorités pour établir le programme de revendications!

Nous avons actuellement récoltés 504 avis. Mais nous voulons en avoir 1000 ! Soyez donc nombreux à donner votre avis et envoyez ce mail à vos amis qui peuvent aussi le remplir!

 
 

 

 
 
 
 
 

Comment remplir le questionnaire ?

 

Pour chaque thème on vous demande de cocher maximum deux cases.

Dans « autres propositions » vous pouvez ajouter une priorité si vous estimez que nous avons oublié quelque chose.
Et à la fin, on vous demande d’indiquer les 2 thèmes prioritaires selon vous (le top 2).

Merci pour votre collaboration!

 

Google Forms

 

*Obligatoire

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



 

Sofie Merckx, Médecin généraliste à MPLP et tête de liste du PTB, 071/47.64.96
Germain Mugemangango, Président de la section carolo du PTB, 0487/42.78.48

 
 
 

www.ptb.be | info@ptbcharleroi.be


 
 
 


22:28 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

03/04/2012

BELGIQUE-ESPAGNE-COLOMBIE: Opérations illégales de la police col ombienne dans l'UE : suites judiciaires et politiques

 
 
BELGIQUE-ESPAGNE-COLOMBIE: Opérations illégales de la police colombienne dans l'UE : suites judiciaires et politiques
 
 
Opérations illégales de la police colombienne dans l'UE : suites judiciaires et politiques
 


--- En date de : Sam 31.3.12, Le Brasier <le.brasier@yahoo.fr> a écrit :

De: Le Brasier <le.brasier@yahoo.fr>
Objet: Opérations illégales de la police colombienne dans l'UE : suites judiciaires et politiques
À: "Djamal Benmerad" <le.brasier@yahoo.fr>
Date: Samedi 31 mars 2012, 13h32

 

Mars 2012 - En octobre 2010, deux personnes physiques et des ONG se sont constituées partie civile auprès de la justice belge afin d’obtenir qu’une enquête soit effectuée contre les pratiques d’espionnage illégales exécutées en Belgique à leur encontre par les services secrets colombiens. Une action judiciaire similaire est en cours en Espagne
 
La justice belge a mis cette enquête en œuvre et, avec beaucoup de sérieux et d’investissement, a diligenté de nombreux devoirs.
En particulier, le juge belge a adressé aux autorités colombiennes une commission  rogatoire internationale afin de pouvoir se rendre en Colombie et d’enquêter sur place. Il est en effet indispensable, de manière à permettre la manifestation de la vérité, que le juge et les enquêteurs belges puissent examiner les dossiers en Colombie.
Cette demande, qui date du mois de mai 2011, n’a encore pu faire l’objet d’aucune exécution concrète ! En effet, à l’heure actuelle, les autorités colombiennes n’ont toujours pas répondu à cette demande et dans ces conditions il est impossible, pour la justice belge, de poursuivre son travail.
C’est extrêmement inquiétant. Qu’est-ce que les autorités colombiennes veulent encore cacher aujourd’hui?
Ce pays, qui souhaite conclure des accords de coopération économique, doit impérativement montrer sa bonne volonté en autorisant sans délais les intervenants belges à se rendre en Colombie pour faire toute la lumière sur ce dossier.
Ce n’est qu’à cette condition que la Colombie montrera qu’elle n’est plus prête aujourd’hui à accréditer la moindre violation des droits humains dans son pays et qu’elle peut examiner avec sérénité les exactions qui ont pu être commises en acceptant d’enquêter sur celles-ci.
Les victimes demandent ainsi aux autorités colombiennes de prendre leurs responsabilités en autorisant le juge d’instruction et les enquêteurs à se rendre en Colombie et en coopérant activement et intégralement à l’enquête.
 
Fédération International des Droits de l'Homme (FIDH), la Ligue des droits de l'Homme Belgique francophone, CNCD-11.11.11, Oxfam-Soldarité, Broederlijk Delen, la CIFCA,  l’Officina Internacional de Derechos humanos – Accjón Colombia (OIDHac) et le Comité pour le respect des droits humains "Daniel Gillard"
 

21:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/a-toulouse-un-balcon-bien-encombre-113836

 
 
From: Democrite
Sent: Tuesday, April 03, 2012 9:57 AM
 
Subject: TR: http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/a-toulouse-un-balcon-bien-encombre-113836
 

 

 


De : melusine [mailto:melusine@...]
Envoyé : mardi 3 avril 2012 08:06
À : mel nerim
Objet : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/a-toulouse-u...

 

A Toulouse, un balcon bien encombré

Il suffisait de regarder davantage. La preuve du mensonge policier était devant mes yeux, là, dans... Paris-Match, qui a un intérêt à faire disparaître au plus vite l'exemplaire de la semaine s'il ne veut pas le transformer comme preuve à charge contre le pouvoir en place. Dedans, en effet, il y a une photo, qui prouve l'impossibilité de la thèse officielle énoncée par Claude Guéant, qui avait dû s'y reprendre à deux fois fois pour la divulguer aux journalistes, devant la forêt de micros que je vous avais montrée. La photo, c'est celle du balcon d'où est censé s'être jeté Mohamed Merah. Un balcon qui ne fait pas trois mètres de large, et où stationnaient en armes au minimum trois policiers. Juste sur le bord de ce balcon, les preuves de quatre tirs de sniper ayant raté leur cible. Toutes les vidéos montrant l'assaut, prises par des voisins, avaient été faites sous un angle où ce fameux balcon n'apparaissait pas. Il n'y avait aucune image de disponible, sauf, aujourd'hui, celle-là. Il y a cinq ans, j'avais écrit un article montrant une photo prise à la Gare du Nord démontrant que la police l'avait laissée se faire saccager : elle était en une du Figaro. La presse censée soutenir Nicolas Sarkozy, a force d'avoir trop voulu en faire, est celle qui le condamne le plus en montrant ses manipulations : étrange paradoxe. Place donc à ce cliché mémorable :

Cette vue rend impossible la thèse officielle d'un Merah traversant son salon en tirant pour aller se jeter, toujours en tirant, sur le sol en bas de ce même balcon. Impossible. Soit les policiers sont rentrés entre temps, ce qui semble impossible par la seule porte existante (imaginez la bousculade) soit ce sont eux qui se retrouvent obligés de sauter pour laisser le tueur toulousain faire son dernier saut de Lucifer (avec pirouette pour éviter les échelles). Impossible. Une seule photo, et tout s'écroule ; et c'est celle-là la bonne. Et je ne vous parle pas de la thèse du sniper, qui en ce cas, aurait vraimenr été adroit, pour éviter... ses collègues dans un espace aussi restreint. A voir les traces des quatres tirs sur le béton du balcon, on peut penser que l'initiative eût été aventureuse.

Je ne vous parle même pas de la précédente, qui remet en cause la phrase désormais célèbre d'Amaury de Hautecloque avec ces "armes non létales". Visiblement, les policiers du raid n'ont pas en main des lance-pierres. Mais ont leurs HK, dont un modèle est siglé..."UMP" (ici c'est un G-36C "Commando") à chargeur transparent de 30 cartouches. Et tous ceux qui escaladent les échelles en premier en sont munis. Il y en a même un muni d'un respirateur.

Paris-Match, avec sa volonté d'en faire trop, vient d'enterrer l'explication officielle donnée à l'assaut de l'appartement de Mohamed Merah. On a bien affaire à un mensonge, qui devient de facto, par cette seule photo, mensonge d'Etat.

21:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Belgique/ Les pensions choquantes des collabos

 
 
 
 
Sent: Tuesday, April 03, 2012 1:46 PM
 
Subject: Belgique/ Les pensions choquantes des collabos
 


--- En date de : Lun 2.4.12, Le Brasier <le.brasier@yahoo.fr> a écrit :

De: Le Brasier <le.brasier@yahoo.fr>
Objet: Belgique/ Les pensions choquantes des collabos

Date: Lundi 2 avril 2012, 23h13

Belgique/ Les pensions choquantes des collabos


Christian Laporte La Libre Belgique Mis en ligne le 02/04/2012

En 1997, le sénateur et avocat anversois Erdman (SP.A) avait déjà remué ciel et terre pour que l’on investigue à ce propos.
Rendons à César ou plutôt à Fred ce qui lui revient En 1997, le sénateur et avocat anversois Erdman (SP.A) avait déjà remué ciel et terre pour que l’on investigue à propos d’une drôle d’assertion qui voulait que 324 collaborateurs belges purs "Troisième Reich" recevaient une pension de la République allemande, mais la volonté politique n’y était pas. Comme on lira ci-dessous, il s’agissait apparemment encore d’une sous-estimation.
On ose espérer que cette fois, le monde politique n’éludera pas le débat face à la découverte d’Alvin De Coninck, fils d’un ancien résistant, qui, menant une recherche sur le dossier des pensions des travailleurs forcés, est allé de surprise en surprise. Cet habitant d’Hoegaarden, qui s’intéresse de près aux travaux du Centre guerre et sociétés contemporaines et à l’histoire de la Seconde Guerre en général, mû par une piété filiale, a pu établir que l’Allemagne contemporaine paie en fait encore les pensions de près de 2 500 collaborateurs belges du Reich (ou en tout cas de leurs veuves).
"Que les anciens soldats qui avaient porté l’uniforme sous le Reich recevaient une pension de l’Allemagne démocratique n’était pas choquant en soi, explique Alvin De Coninck. En fait, en redevenant démocratique, la République fédérale allemande devait assurer la continuité de l’Etat et elle a repris les devoirs de l’Allemagne d’Hitler. Lors de la proclamation d’indépendance des Etats baltes, il y a un peu plus de 20 ans, quelque 100 000 anciens collaborateurs militaires de l’Etat nazi se sont à leur tour adressés aux autorités allemandes pour réclamer elles aussi une pension". Il se fait que ceux-ci sont venus s’ajouter aux 900 000 personnes bénéficiant déjà d’une telle gratification.
Il y a deux ans, les autorités allemandes, contraintes elles aussi de faire des économies, ont lancé un débat sur ces indemnités qui pèsent toujours sur le budget. Une situation qui devenait peu à peu intenable et c’est ce qui a amené les autorités à vouloir taxer toutes les pensions de guerre à 17 % avec une rétroactivité de 5 ans.
C’est là que le bât blessa : si les pensions sont tout naturellement une compétence fédérale, les impôts à leur sujet relèvent des Länder. Mais outre-Rhin, la protection de la vie privée n’est pas un vain mot et faute d’échange d’informations, il était très difficile d’établir si une pension concernait des victimes du nazisme - comme les travailleurs forcés - ou plutôt des bourreaux. Selon les recherches d’Alvin De Coninck, il apparaît que 13 500 anciens travailleurs forcés (ou leurs veuves) perçoivent encore une petite pension mais c’est aussi le cas de 2500 collaborateurs (ou de leurs veuves) qui ont servi sous le Reich.
Retour au dernier épisode connu : en novembre 2011, suite à l’émotion suscitée par l’imposition des anciens travailleurs forcés, les autorités allemandes ont finalement fait voter un amendement afin d’exempter les victimes du nazisme de cet impôt.
"Le problème", poursuit Alvin De Coninck, "fut que l’administration allemande des impôts ne peut avoir connaissance des noms de ceux qui étaient des victimes. Qui plus est, il y a une divergence d’interprétation entre les critères de victimes du régime national-socialiste et le statut international des déportés. Chez nous en Belgique, ce statut fut reconnu dès 1953 mais ils ne le fut pas nécessairement par l’Allemagne à cette époque. J’ajouterai qu’en 1994, il y a encore eu une période de six mois pour demander ce statut mais l’on n’a guère fait de publicité autour de cette possibilité".
Alvin De Coninck n’a certainement pas travaillé à l’aveugle : afin d’obtenir les informations les plus pointues possibles, il s’est adressé à des parlementaires de "Die Linke" qui ont fait des interpellations au gouvernement allemand au Bundestag. Son travail d’investigation ne restera pas sans lendemain : il devrait le publier prochainement au Ceges.
 

20:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |