25/03/2012

BELGIQUE: Les chiffres maquillés du chômage en Belgique : deux fois plus qu'annoncé

 
Sent: Saturday, March 24, 2012 4:11 PM
 
Subject: Les chiffres maquillés du chômage en Belgique : deux fois plus qu'annoncé
 
 
 
 
 
Logo PTB
Communiqué de presse
24 mars 2012

Les chiffres maquillés du chômage en Belgique : deux fois plus qu'annoncé

Le PTB s’étonne de lire dans le dernier rapport de l'ONEM que le chômage est au plus bas depuis vingt ans. Selon l'enquête du service d'étude du PTB, le chômage touche 15,2 % de la population active, et non 8,2 %.

Lire l'étude ici (PDF)

Selon l’ONEM, « le nombre de chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi recensés par l’ONEM en 2011 a reculé de 16 603 unités pour s'établir à 421 823 en moyenne mensuelle. » Ce chiffre signifierait un recul de 3,8 % par rapport à 2010.

Mais selon Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB, « les chiffres du chômage, c'est un peu comme pour les comptes financiers des banques : il y a ce qu'on annonce vers l'extérieur et la réalité des faits. Et en vingt ans, ce n'est pas la situation qui s'est améliorée, mais plutôt le maquillage des chiffres du chômage. »

D'abord parce qu'on n’y inclut ni les jeunes sans emploi en stage d’attente, ni les gens qui n’ont pas droit au chômage suite à une suspension ou une exclusion du chômage, ou qui dépendent du CPAS. Ensuite, l’ONEM a également décidé d’écarter de ces statistiques officielles les chômeurs âgés, qu’elle paie pourtant... Le rapport de l'ONEM montre aussi que ces « bons » chiffres s'expliquent par le recours au système de « chômage temporaire ». Il s’agit pourtant de personnes au chômage et dont le nombre ne cesse quant à lui d’augmenter. Ainsi, rien qu’en 2011, leur nombre a augmenté de 6 000 unités pour atteindre 140 847 personnes. On arrive au chiffre de 782 609 personnes actives qui ne travaillent pas. C'est-à-dire quasiment le double de ce qu'on nous annonce : 15,2 % de la population active…

« La baisse annoncée du chômage cache, en réalité, un chômage effectif deux fois plus important, dénonce Raoul Hedebouw. La publication de tels chiffres tronqués sert à mener une campagne visant à justifier les nouvelles mesures gouvernementales à l'encontre des chômeurs (dégressivité des allocations de chômage) sous prétexte que “l'emploi existe”. Ces mesures risquent de plonger 100 000 à 200 000 personnes sous le seuil de pauvreté et visent la généralisation des emplois précaires à très bas salaires, suivant ainsi le modèle allemand. »

« Nous demandons que l’argent public — qui sert aujourd'hui à offrir des cadeaux fiscaux aux grandes entreprises, comme les intérêts notionnels et les baisses de cotisations patronales — soit utilisé pour créer de vrais emplois publics, stables et non précaires », conclut Raoul Hedebouw.

Service de presse du PTB

www.ptb.be

Contact :
• Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB — 0477/98.65.10

 

 

22:50 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.