30/10/2011

Appel pour le procès de Ilich Ramirez Sanchez "Carlos" 7.11.201 1 8h00 - Rectificatif d9

From: Democrite
Sent: Saturday, October 29, 2011
Subject: TR: Appel pour le procès de Ilich Ramirez Sanchez "Carlos" 7.11.2011 8h00 - Rectificatif
 

Rectificatif. Ce n'est pas Canal + qui a rediffusé le réquisitoire sous forme de film d'Assayas, mais une chaîne d'État : Arte, les 20 et 21 octobre dernier, donc 3 semaines avant le début de cette comédie de procès.

 


De : Democrite [mailto:democrite@neuf.fr]
Envoyé : vendredi 28 octobre 2011 15:31
Objet : Appel pour le procès de Ilich Ramirez Sanchez "Carlos" 7.11.2011 8h00

 

Comité de soutien

à Ilich RAMÍREZ SÁNCHEZ,

le commandant «Carlos»

Le 7 novembre à 8h00,

tous devant le palais de Justice de Paris!

(4, bd du Palais , M° Cité)

 

Le 7 novembre 2011, s'ouvre un nouveau procès-spectacle contre Ilich RAMÍREZ SÁNCHEZ, le commandant «CARLOS», devant une Cour d’Assises « spéciale » (sans jurés populaires). Ce procès durera jusqu'au 16 décembre. Or Ilich Ramírez SÁNCHEZ «Carlos» purge déjà une peine de prison à perpétuité, et a déjà passé dix ans à l'isolement dans les prisons françaises. Aujourd’hui il est accusé de faits vieux de plus d’un quart de siècle, dans lesquels il nie toute responsabilité.

- Qui est Ilich RAMÍREZ SÁNCHEZ, le commandant «CARLOS»?

Ilich Ramírez SÁNCHEZ est un prisonnier de guerre. Révolutionnaire, combattant héroïque de la cause palestinienne, il est l’homme de la prise en otage de onze ministres des pays de l’OPEP en 1975 à Vienne en Autriche. Il a été l’adversaire des services français et de leurs alliés; c'est Charles Pasqua qui l'a fait enlever au Soudan en 1994.

Vénézuélien, fils de communiste, le commandant «CARLOS» déclare: «à la tête d’unités de fédayins, j’ai commandé plus d’opérations de la Résistance palestinienne que personne d’autre, sans parler des autres opérations, nombreuses, que j’ai planifiées ou coordonnées.»

- L'État français a-t-il le droit de s'acharner de la sorte contre le commandant «Carlos»?

Le droit des gens est fondé sur la stricte interdiction de traiter le combattant ennemi comme un criminel. Le droit interdit, en particulier, de maltraiter le prisonnier de guerre, de le juger et de le punir. Par son acharnement à condamner et à punir Ilich Ramirez SÁNCHEZ, le gouvernement français se rend coupable de violations des lois de la guerre.

- L'État français a-t-il des raisons de redouter encore le commandant Carlos, prisonnier de guerre incarcéré depuis 17 ans?

Carlos salue la mort en héros du combattant Mouammar Kadhafi sous les coups des mercenaires de l'OTAN. Il rappellera que l'État français est un État qui massacre à l'étranger, qui bafoue ses propres lois, qui ment à sa population et qui utilise les media pour manipuler la conscience intime des personnes. L'État français craint que la mascarade judiciaire ne se retourne contre lui; il ne veut pas de rappel à son engagement militaire agressif continu hors de ses frontières.

- Comment se manifeste le terrorisme d'État contre le commandant CARLOS?

·         La campagne d'intimidation a commencé lorsque le commandant CARLOS a été roué de coups par la Garde Républicaine le 1er février 2011, lors de son transfert, de la Maison d'arrêt de Poissy au palais de Justice, à Paris.

·         Après cela, on a fait pression sur lui pour qu'il accepte que des témoins participent à son procès à distance, par visioconférence, soi-disant pour «éviter des incidents».

·         Le 15 octobre, il a été mis en isolement, c’est-à-dire au «cachot», sans accès à son ordinateur et à ses dossiers pour préparer sa défense. Dans sa cellule froide, il manque de vêtements et d’objets de toilette les plus élémentaires. Le but est évidemment de l'affaiblir psychologiquement. Il s'agit de privations déshonorantes pour un pays qui se réclame «patrie des droits de l'homme» et qui se prétend état de droit.

·         La mise en scène a déjà démarré, en violation de la loi, Canal + a reprogrammé le film diffamateur d'Olivier Assayas destiné à le faire passer pour un assassin sans foi ni loi.

- Comment le commandant «Carlos» répond-il à l'organisation de ce procès purement politique?

«CARLOS» a entamé une grève de la faim depuis le 18 octobre dernier en protestation contre le châtiment illégal qui lui est infligé, et il n’est plus en isolement, au bout de 10 jours. Il exige une confrontation physique «les yeux dans les yeux» avec les témoins à charge. Il porte plainte contre Charles Pasqua pour son enlèvement  au Soudan en 1994.

- - - - -

Nous considérons le commandant «CARLOS» comme une référence d'envergure mondiale dans la lutte anti-impérialiste. Qu'il soit désigné comme emblème du terrorisme par un état engagé ces derniers mois dans une guerre de terreur et de rapine contre un pays souverain, la Libye, assassinant directement ou indirectement de dizaines de milliers de ses habitants, causant d'effroyables destructions, devrait susciter de profondes réflexions, morales, éthiques et politiques. Les droits élémentaires d'un prisonnier de guerre doivent être respectés.

 

 

TOUS DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE

LE 7 NOVEMBRE à 8h00

 

 

Pour exiger LE RAPATRIEMENT IMMEDIAT

 

DU COMMANDANT «CARLOS» AU VENEZUELA!

 

 

Comité de soutien au comandant CARLOS, 15, passage de la Main d'Or, 75011,

e-mail: commandantcarlos@yahoo.fr 

 

 

http://dossiers-du-bip.fr/index.html

 



201110282 Comité de Soutien Appel.doc

12:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.