20/10/2011

La connivence entre presse et politique est-elle réelle? d9

 
Sent: Wednesday, October 19, 2011 11:01 PM
 
Subject: La connivence entre presse et politique est-elle réelle?
 
Bien sûr, de plus en plus de politiciens fréquentent assidûment des journalistes, les invitent au restaurant, se marient avec, etc... ce sont des cas exceptionnels.. comme l'a dit un con célèbre "quand il y a 1 cas, ça va; c'est quand il y en a plusieurs qu'il y a un problème"... Et les cas se multiplient pour le plus grand bonheur de l'indépendance du IV° pouvoir et de la liberté de l'information
*******************************
 
Journalisme : un prix européen contesté
presseurop19 octobre 2011
Le Parlement européen a remis ce 19 octobre son quatrième prix pour le journalisme 2011. Quatre journalistes –  le français Romain Gubert (presse écrite), l’italien Massimiliano Nespola (web), le finlandais Tero Koskinen (télévision) et l’allemande Steffen Wurzel (radio)  –  ont ainsi étés récompensés. Ils ont contribué à “améliorer la compréhension des institutions ou de la politique de l’Union Européenne”, explique Expressen. Pour ce tabloïd suédois qui n’est jamais tendre avec Bruxelles, “ce prix n’est pas raisonnable”, car “l’objectif  du journalisme n’est pas d´améliorer la compréhension de la politique de l’UE, ni de sa bureaucratie byzantine, mais d’enquêter et d’expliquer, ce qui est toute autre chose.”
“L’Union Européenne fait beaucoup de choses dont elle devrait s’abstenir”, ajoute Expressen. “Récompenser les journalistes en est une. On ne peut pas veiller à une presse libre et en même temps récompenser ceux qui écrivent les ‘bonnes choses’ sur les ‘bons sujets’”.
 

***********
« La démocratie advient quand les pauvres sont vainqueurs de leurs adversaires, qu’ils en tuent une partie et en exilent l’autre et qu’ils partagent à égalité entre le reste de la population l’administration et les charges, et les magistratures y sont le plus souvent attribuées par des tirages au sort ». (Platon, République VIII, 557a).
 
Communiqué de presse
 

Prix du PE pour le journalisme 2011: France, Italie, Finlande et Allemagne

Société de l'information − 19-10-2011 - 10:55 
Général

Quatre journalistes, français, italien, finlandais et allemand, ont reçu ce matin le Prix du Parlement européen pour le journalisme 2011 des mains du Président Jerzy Buzek, pour l'excellence de leur travail. Ces lauréats, issus respectivement de la presse écrite, de l'Internet, de la télévision et de la radio, reçoivent chacun 5 000 euros.

Romain Gubert de l'hebdomadaire français Le Point remporte le prix de la presse écrite pour son dossier "L'incroyable roman de l'euro". L'article relate en détail l'histoire de l'euro, avec les témoignages de plusieurs personnalités ayant participé à sa création, notamment Jacques Delors et Christian Noyer. Pour le jury, il s'agit d'un "travail remarquable qui réunit tous les critères d'un journalisme d'investigation mûr et efficace" et "d'un excellent outil éducatif pour comprendre l'euro".

 

Massimiliano Nespola, journaliste italien, remporte le prix de l'Internet pour son article en ligne, paru dans le journal de l'université La Sapienza, intitulé "Nous ne savons pas quand, mais la Constitution européenne arrive". Inspiré par une conférence sur l'ouvrage intitulé "Europa 2.0", le jury a estimé que le blogueur présente de manière très habile l'Union européenne comme une institution en devenir, qui représente non seulement des groupes d'intérêts économiques mais tous les citoyens d'Europe.

 

Tero Koskinen de l'agence de diffusion finlandaise YLE remporte le prix de la télévision pour son reportage "Return of the Roma", sur les conditions de vie des Roms, adultes et enfants, dans un campement d'Helsinki. Le reportage pose la question de la responsabilité aux niveaux individuel, local, national et européen. Le jury salue le fait que l'auteur accorde une attention particulière à l'aspect local et qu'il laisse les Roms s'exprimer eux-mêmes.  

 

Steffen Wurzel, journaliste allemande, remporte le prix de la radio pour son reportage "Refugees, facilitators and fences" diffusé par l'entreprise médiatique allemande SWR. Ce "travail journalistique remarquable" a fait pencher le jury en faveur de ce reportage radio qui enquête sur la situation des réfugiés aux frontières de l'UE, notamment à la frontière gréco-turque. Les personnes interviewées par l'auteur sont remarquablement intéressantes, ce qui crée une atmosphère quasi cinématographique. Mehmet Uksul, qui a produit le reportage, remplaçait Steffen Wurzel ce matin à Bruxelles pour la remise du prix.

 

Lors de la cérémonie, le Président Jerzy Buzek a déclaré: "Je sais combien il peut être difficile d'expliquer l'Europe, ses politiques et ses décisions. Promouvoir une meilleure compréhension de l'UE peut parfois s'avérer complexe. Mais c'est essentiel. Nous sommes 500 millions, et tous concernés".

 

La cérémonie de remise du prix était suivie d'une table ronde intitulée: "Rien n'est impossible: rapports sur les droits humains et les conflits internationaux". Les gagnants nationaux assistaient à l'évènement, ainsi que 60 jeunes journalistes, qui participent au même moment à des ateliers au sein du Parlement européen.

REF. : 20111017IPR29432

20:56 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.