14/11/2010

14/11/10: LES SALAIRES DES PAUVRES PATRONS EN TEMPS DE CRISE ...

From: nicolas
Sent: Sunday, November 14, 2010 3:42 PM
To:
Subject: [romain : paix_socialisme_communisme] : Vive la crise
Dimanche 14 novembre 2010 7 14 /11 /2010 12:09

VIVE LA CRISE

ou

 

Les salaires des patrons

IL Y A 6 ANS
Et aujourd'hui, ils ont plus que doublé  



Alors que l'on demande au citoyen ordinaire de travailler plus pour un salaire de misère, dans une précarité généralisée, et sous la menace permanente d'une "restructuration" ou d'une "délocalisation", les entreprises engrangent des bénéfices records.

Le bénéfice net totalisé par les 40 plus grandes entreprises françaises a été de 57 milliards d'euros en 2004. Mais le coût humain de ces profits n'a pas été chiffré.

Pendant que les salariés s'appauvrissent, les dirigeants de ces entreprises s'octroient des augmentations souvent à deux chiffres, alors même que leur salaire est déjà 500 fois supérieur au salaire moyen de leurs employés...

Pour exemple, voici le salaire des patrons des 40 entreprises françaises du CAC 40, le principal indice de la Bourse de Paris. (chiffres 2003) 
 

nom du PDG

entreprise

salaire annuel

variation annuelle

Lindsay Owen-Jones

L'Oréal

6.570.000 euros

+ 4,9 %

Edouard Michelin

Michelin

4.260.000 euros

+ 146 %

Antoine Zacharias

Vinci

3.020.000 euros

 

Daniel Bernard

Carrefour

2.960.000 euros

+ 11 %

Daniel Bouton

Société générale

2.950.000 euros

+ 63 %

Igor Landau

Aventis

2.770.000 euros

+ 38 %

Patrick Le Lay

TF1

2.590.000 euros

+ 66 %

Thierry Desmarest

Total

2.520.000 euros

+ 5 %

Frank Riboud

Danone

2.490.000 euros

+ 3,9 %

Martin Bouygues

Bouygues

2.420.000 euros

+ 25 %

Jean-René Fourtou

Vivendi Universal

2.250.000 euros

 

Jean-François Dehecq

Sanofi-Synthélabo

2.100.000 euros

+ 10,5 %

Henri de Castries

Axa

2.090.000 euros

+ 57 %

Philippe Camus

EADS

2.060.000 euros

+ 13 %

Louis Schweitzer

Renault

1.970.000 euros

+ 19 %

Bernard Arnault

LVMH

1.930.000 euros

+ 35 %

Patrick Ricard

Pernod Ricard

1.880.000 euros

- 20 %

Serge Weinberg

PPR

1.860.000 euros

+ 7,2 %

Bertrand Collomb

Lafarge

1.780.000 euros

+ 26 %

Gérard Mestrallet

Suez

1.770.000 euros

- 22 %

Christian Couvreux

Casino Guichard

1.750.000 euros

+ 4 %

Michel Pébereau

BNP Paribas

1.720.000 euros

- 13 %

Jean-Louis Beffa

Saint-Gobain

1.660.000 euros

+ 3,7 %

Benoît Potier

Air liquide

1.640.000 euros

+ 27 %

Jean-Martin Folz

Peugeot

1.620.000 euros

- 15 %

Henri Proglio

Veolia Environnement

1.610.000 euros

+ 23 %

Jean-Marc Espalioux

Accor

1.530.000 euros

- 5 %

Serge Tchuruk

Alcatel

1.530.000 euros

+ 0,4 %

Arnaud Lagardère

Lagardère

1.430.000 euros

 

Pierre Richard

Dexia

1.410.000 euros

+ 6,4 %

Thierry Breton

France Télécom

1.340.000 euros

 

Henri Lachmann

Schneider Electric

1.320.000 euros

+ 50 %

Paul Hermelin

Cap Gemini

1.210.000 euros

+ 32 %

Denis Ranque

Thales

1.170.000 euros

+ 26 %

Pasquale Pistorio

STMicroelectronics

1.090.000 euros

- 9 %

Charles Dehelly

Thomson

   960.000 euros

 

Jean-Philippe Thierry

AGF

   890.000 euros

- 10 %

Guy Dollé

Arcelor

   780.000 euros

 

Pierre Bellon

Sodexho Alliance

   640.000 euros

+ 17 %

René Carron

Crédit agricole

   250.000 euros

 
 
INFO DONNEE
par
Le Blog de Jacques Tourtaux
 
canempechepasnicolas
 

19:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, presse, silence, médias, social, télélvision, syndicat, exploitation, démocratie, france, capitalisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.