15/07/2009

15/07/2009: sur Actu24.be: Elle n'en peut plus d'être harcelée par Luminux ...

Ce sont toutes les joies de la libéralisation capitaliste, voulue par l'Euro-dictature et imposée par nos gouvernants nationaux, y compris "socialistes, les doigts surf la couture du pantalon ...

N'en concluons surtout pas qu' Electrrabel et les autres, c' est mieux: tous la course aux super-profits ...

RoRo

Elle n'en peut plus d'être harcelée

Depuis deux ans, Maryse Fontinoy est assaillie d'appels provenant de la société Luminus. Elle a tout essayé pour que cela cesse. Sans succès.

François-Xavier GIOT

Lisez aussi sur le même sujet Rubrique société

Tout a commencé il y a un peu plus de deux ans, quand le marché de l'électricité a été libéralisé en Belgique. Maryse Fontinoy, esthéticienne à Ottignies, reçoit à cette époque un appel de la société Luminus qui tente de la convaincre de changer de fournisseur d'électricité. Sans succès. Mme Fontinoy décline poliment l'offre.

Débutent alors ses soucis. Régulièrement, Luminus revient à la charge, « 4 à 5 fois par mois » explique la quinquagénaire. Lassée de ces appels répétés, Mme Fontinoy décide d'entrer en contact avec Luminus pour leur demander d'arrêter de l'appeler. Le contact se fait par e-mail car Mme Fontinoy « n'a pas envie de téléphoner au numéro 078 » puisque celui-ci est surtaxé.

Au total, ce ne sont pas moins de 75 courriers électroniques qui sont envoyés. Avec pour seul résultat, à chaque fois, un accusé de réception automatique pour la prévenir qu'une suite sera donnée à sa requête. Suite qui n'arrivera jamais.

Lassée, elle dépose plainte

Pire, le 12 juin dernier, Mme Fontinoy est véritablement victime d'acharnement téléphonique. Entre 13 h 30 et 16 h 45, elle est submergée d'appels. « Une dame s'est adressée à moi de manière très agressive et moqueuse », témoigne l'esthéticienne. « Elle m'a dit que je n'aurais jamais la paix. Cette dame se comportait de manière grossière. »

Pour mettre un terme à ce harcèlement, Mme Fontinoy décide de débrancher son téléphone. Peine perdue. Les appels se succèdent alors sur son GSM. L'opératrice n'hésite d'ailleurs pas à prendre de faux rendez-vous en se faisant passer pour une cliente.

Remontée contre le fournisseur d'électricité, Mme Fontinoy décide de porter plainte auprès de la police locale d'Ottignies. Ce qu'elle fera le lundi suivant. Sans grand résultat, raison pour laquelle Mme Fontinoy a décidé de s'adresser à la presse pour que cesse cet acharnement.

Une enquête et des excuses

Contactée, la société Luminus reconnaît d'emblée « qu'une erreur s'est produite ». Manifestement embêté, Paul Maertens, le porte parole du groupe « présente ses plus sincères excuses à Mme Fontinoy ».

Avant d'expliquer : « Quelque chose s'est mal passé. Luminus contacte régulièrement des clients potentiels pour fixer des rendez-vous en vue de leur soumettre des offres individuelles. Pour une raison ou une autre, Mme Fontinoy a systématiquement été recontactée . »

M. Maertens reconnaît enfin qu'il n'est pas dans l'intérêt de sa société d'essayer de convaincre avec un tel acharnement les clients potentiels. Et de conclure qu'une « enquête pour établir les responsabilités est en cours » afin d'éviter que pareille mésaventure se reproduise à l'avenir.

Des propos qui laissent de marbre Mme Fontinoy. « Ils pourraient au moins m'envoyer un courrier pour me présenter leurs excuses . » Car elle n'en démord pas. À ses yeux, il ne s'agit pas d'une erreur mais de « harcèlement volontaire » dans le but de faire céder la personne. « Imaginez si j'avais 80 ans. J'aurais peut-être fini par céder » conclut l'esthéticienne.

Avez-vous déjà rencontré ce genre de problèmes? N'hésitez pas à témoigner dans notre forum...

21:28 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : euro-dictature, belgique, europe, capitalisme, democratie, romain, courcelles, histoire | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.